Lili Cros et Thierry Chazelle ont décidé d’offrir à leur public des petits bouts de concerts chaque jour !

Lili Cros et Thierry Chazelle - #ConcertConfiné

Lili Cros et Thierry Chazelle - #ConcertConfiné

Les concerts publics se sont annulés !!!!

Lili et Thierry ont décidé d’offrir à leur public des petits bouts de concert chaque jour, et ceci, jusqu’à nouvel ordre !

On a choisit la chanson et on enregistre le jour même (entre 10 heures et 14 heures) puis montage dans la foulée, sous-titrage et mise en ligne sur facebook et youtube ! On n’a pas de chanson d’avance et ça nous prends 2-3 heures par jour ! Mais les retours sont encourageants et nous donnent la sensation d’être utile.

Lili Cros et Thierry Chazelle ont décidé d’offrir à leur public des petits bouts de concerts chaque jour !

« Thierry et moi on s’est bien trouvés.
Quand on s’est rencontrés, nos carrières artistiques étaient au point mort.
On s’est pris en main, on est devenus des artistes indépendants.
On a sillonné la France et la Francophonie pendant douze ans, on a fait plus de 750 concerts.
Appartement, café-concert, Centres culturels, Olympia.
Oui, un Olympia avec nos nos noms en lettres rouges sur la façade le 18 mai 2019 et c’était complet !
Notre nouveau spectacle Hip Hip Hip, on l’a créé avec l’idée d’y intégrer des chorales locales et de partager plus intensément avec le public.
Et pis vlan ! Confinés.
Il fallait garder le contact, alors on enregistre une chanson par jour.
Ça nous prend 3h, on a seulement le réseau 4 G de nos téléphones alors on croise les doigts pour que ça passe à chaque fois qu’on publie.
En retour on reçoit des messages magnifiques.
Parfois même des soignants qui attendent leurs 3 minutes de Thierry et Lili avec impatience avant de repartir au boulot.
On répond à tout le monde.
Avec Thierry on s’est dit qu’on faisait un beau métier.
On s’est bien trouvés. »


le confinement et 709 prod

709 prod en confinement (Suite)

le confinement et 709 prod
Nino

« La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent »
Disait le grand Albert Einstein.
Réfléchir… sans faire surchauffer sa tête.
Se laisser fléchir … surtout avec son coeur.
Penser que rien n’arrive par hasard.
Espérer. Très fort. Mais accepter, c’est ainsi.
Changer, ce qu’on pourrait améliorer… dans son domicile, dans ses habitudes mais surtout dans son esprit.
Se remettre en question en somme… toujours.
Aimer.
Oui voilà c’est ça. 🙂
Aimer.

« Confinement. Un mot bien étrange, plein de paradoxes…Con-finement: la connerie et la finesse dans un même mot ? Je ne l’aime pas ce mot. Pourtant son premier paradoxe est qu’il amène une période douce pour ceux comme moi qui ont la chance de vivre en famille à la campagne. Nous prenons le temps de faire mille choses pour une fois que nous ne courrons pas dans le rythme effréné du monde. Son deuxième paradoxe est d’arriver l’air de rien avec un grand sourire de printemps quand bien même nos pensées vont aux situations catastrophiques qui s’annoncent pour les plus faibles de notre pays et les plus faibles des autres pays. Enfin, le dernier paradoxe, qui succède au précédent – lui rappelant ainsi sa futilité – c’est celui de notre travail d’Artiste. Le paradoxe d’avoir enfin du temps pour créer des morceaux, arranger avec finesse, etc… mais de ne pas savoir quand réellement la route pourra reprendre pour faire entendre ces nouveautés. A défaut, c’est quelques anciennes valses que je joue dans les jardins de l’EHPAD le plus proche avec ma clarinette.

Puisse en ultime paradoxe, ce confinement nous pousser à ouvrir grand nos fenêtres ! »

Ciao.

Gab

En ces temps de confinement, je passe beaucoup de temps avec mes enfants, on fait des choses qu’on a pas pris le temps de faire avant, comme par exemple construire sa propre pâte à modeler, son liquide à bulle, faire des fleurs à partir de bande de papiers et puis aussi des devoirs avec le plus grand, sa maîtresse est top, on a un mail chaque jour avec les choses à faire…
Artistiquement, je chante sur mon balcon tous les jours, j’ai commencé par une Goguette de Jean Jacques Goldman :
« Je chante mes chansons sur mon balcon
Parcequ’ailleurs, j’ai plus trop l’droit et c’est con.. »
Et je propose maintenant mes compositions, j’ai fait aussi une reprise de François Morel parce que je l’aime vraiment bien et puis que j’ai pas assez de compo () pour tenir jusqu’au bout !
J’ai jamais eu autant de vues sur Facebook et j’ai mes premiers Super Fans depuis hier !!
C’est pas facile de travailler des nouveautés avec les enfants et le spectacle « Train de vie » va certainement prendre un coup dans l’aile car il reste des éléments de décors à travailler et c’est plus possible et les résidences à venir vont certainement être annulées… Mais on va de l’avant !!!

Confinement.

Lalo.

Marie

709 est une petite structure … récente et encore très fragile mais on n’est pas les plus à plaindre.
On a de la chance, une bonne partie des dates sont reportées, il y a une vraie solidarité des programmateurs en ce sens.
On reste positif et on se retrousse les manches, pour la structure, pour les artistes & techniciens, pour nos enfants …
Vive le télétravail … :), je n’ai jamais autant entendu « MAMAN…… »
On sort toujours grandi de ce genre de situation.
On apprend à réfléchir autrement, on re-questionne le quotidien, son moi profond.
On profite de sa famille, on prend des nouvelles des copains que l’on n’avait plus le temps d’appeler …
On prend soin les uns des autres.
On vit avec …pas trop longtemps, j’espère 🙂

le confinement et 709 prod
le confinement et 709 prod

Il y a des jours avec et des jours sans, pas de jardin, pas de balcon, pas de maison. Juste un petit appartement avec deux femmes dedans que j’aime plus que tout… et avec qui je passe le temps.
Sinon c’est comme de la prison à part que t’es libre. Y a pire !
Pensée sincère à tout le personnel de nos hôpitaux; pensée sincère à notre chef d’état mais pas dans le sens qu’il faut. Je sais pas si on en sortira plus fort mais en tout cas on sera pas plus faible.
Force, gloire et beauté.

NB : Peinture /collage de ma petite Lola 😉

Les temps sont durs ma pauvre dame ! Mais on essaye de se rassurer: même si on est enfermé chez nous, on pense à ceux qui luttent contre ce virus ou qui n’ont pas le choix de ne pas se déplacer ou ceux dont les pays ont décidés d’ignorer cette pandémie (coucou Vladimir !).

On essaye de continuer à travailler, créer, de diffuser les informations des artistes 709 😉

Je prends du temps avec ma famille, je fais encore plus de musique que d’habitude (ça me manquait un peu), je redessine aussi.

On prends des nouvelles des autres, de nos anciens aussi qu’on voit trop peu.

C’est la terre qui nous impose d’arrêter: il faut l’écouter et se taire. 😉

le confinement et 709 prod

le confinement et 709 prod

709 prod en confinement

Christophe

Pendant cette période de confinement, l’activité à été fortement chamboulée, nous gérons essentiellement les reports, annulations de dates, finalisons les contrats en cours ….
Nous nous inquiétons pour l’avenir, mais surtout pour nos artistes. Chacun passe beaucoup de temps pour organiser les tournées et d’un seul coup tout s’arrête
Je réfléchis à une autre vision des choses.
Ce qui nous arrive, ne nous arrive pas par hasard….
En ce moment, Il me parait inapproprié de continuer à prospecter et pourtant il va bien falloir que la vie reprenne normalement, que les dates et tournées reprennent
Nous réfléchissons donc avec certains de nos artistes à une autre façon de travailler. Que sera l’après confinement ? L’après Corona … ?
Malgré mes inquiétudes pour ma vie pro, pour les malades, et ceux qui sont comme nos soignants en contact permanent avec ce virus ( une belle pensée pour ma p’tite soeur infirmière dans un hôpital parisien), j’aime ce silence, j’ai l’impression que la nature reprend ses droits. Est ce mon imagination ? Je n’ai jamais vu et entendu autant de chants d’oiseaux.
J’aime cet arrêt
je réfléchis encore et oui, c’est une période ou je réfléchis beaucoup
– Pourquoi en sommes nous là ?
– Qu’avons nous fait pour en arriver là ?
Pourquoi sommes nous si fragiles face à ce virus ? Ne nous sommes pas nous même empoisonnés … ?
Que mettons nous dans nos assiettes ? Nous sommes les 1ers responsables, je suis le 1er responsable.
Comme au 1er janvier, Il me vient de bonnes résolutions :
J’ai l’envie de créer un grand jardin collectif dans mon quartier et d’y motiver mes voisins pour qu’enfin nous retrouvions dans nos assiettes une culture plus saine ….
Mais, vais-je m’y tenir ….. ?
Déjà, arrêtons de manger des Pangolins. 😉

Pendant cette période de confinement, j’occupe l’essentiel de mon temps à la lecture et à l’écriture. Je profite aussi de cette parenthèse étrange pour entretenir mon jardin, tondre la pelouse, récurer la terrasse, autant d’activités proprement passionnantes ! Je propose également chaque soir un texte, une pensée, un aphorisme, sur ma page Facebook personnelle. Ma petite pierre à l’édifice pour essayer de distraire tout un chacun. Mon gravillon gravitant dans la galaxie des entraides et des initiatives gratuites… En voici deux, par exemple :
Confiné celui qui prend acte
Con fini celui qui prend l’air
Big up aux croupiers des casinos Lucien B., qui, forts d’une solide expérience, exécutent de main de maître les gestes Barrière.
Voilà.
Au plaisir amigos,

Nico (Archimède)

Le confinement que nous vivons en ce moment me permet de faire beaucoup de choses que je ne prends pas le temps de faire habituellement… Je me suis donc regardé l’intégrale d’un coffret Belmondo que j’avais eu à Noël 2015 et que je n’avais pas encore ouvert… Génial ! Je m’amuse aussi à relire de vieilles BD comme Spirou et Fantasio, des vieux Tintin. Un retour en enfance qui permet de me faire oublier quelques heures l’époque troublée et troublante dans laquelle nous pataugeons. Je lis aussi quelques romans que je n’avais pas pris le temps d’ouvrir non plus. Chaque matin, je donne un petit cours de guitare/ukulélé sur Facebook et Youtube pour apprendre quelques chansons d’Archimède. Et bien sûr, je travaille sur de nouvelles compositions ! 

Fred (Archimède)

3 milliards de confinés … et moi et moi et moi !
Moi aussi, je ferme les yeux et j’ai des rêveries d’artistes.
Des salles pleines de spectateurs extatiques qui ont retrouvé la liberté.
Des Olympia en veux-tu en voilà.
Des tournées triomphales évidemment.
Mais pour l’heure je rêve de millions de vues,
De garder le lien, de semer la joie,
Alors chaque jour Lili et moi postons une chanson sur les réseaux,
On est pas les seuls, non,
3 milliards de confinés … et moi et moi et moi !

Thierry Chazelle

#ConcertConfine

« Confinement » rime avec firmament. Oui… mais voici un mot qu’on voudrait joli et qu’on utilise chaque jour pour ne pas employer le mot « enfermement ».
Pendant que je suis « confinée » à la maison, je pense à ceux qui luttent pour sauver des vies et à ceux qui luttent pour sauver leurs vies.
Ecrire des chansons dans ce contexte me semble bien dérisoire, inutile et farfelu.
Alors, j’essaie de me dégourdir l’esprit. De voyager immobile.
Je pense aux anachorètes qui ont choisi de vivre cloîtrés.
Je pense à toutes celles et tous ceux qui n’ont pas eu d’autres alternatives que de vivre dans la claustration. Et je relis le journal d’Anne Frank.
Dans ce temps suspendu, je passe le temps en famille. On rêve d’aventures de Lucky Luke, nous sommes les Aventuriers du Rail, nous voyageons partout dans le monde en révisant les capitales de chaque pays, nous concoctons des gâteaux fantasques avec des épices inconnues et nous partons sur les sillons des disques de Neil Young.
A vous qui lisez ces lignes, prenez soin de vous et de vos proches. Chaque jour, je guette les rayons du soleil. Demain, il fera beau.

le confinement et 709 prod

La guerre des humains contre la vie est en cessez-le-feu : plus assez d’énergie pour tout mener de front, on va devoir laisser les fleurs pousser ce printemps-ci.
Quel tristesse d’en arriver là, mais du négatif a toujours amené du positif qui a amené du négatif qui… La vie, la mort, les cycles.
J’ai des pensées qui vont aux personnes qui travaillent d’arrache-pied face à la mort pendant que moi, je travaille d’arrache-pied pour mettre à profit les envies que cette période me débloque.
Par exemple, mon ami Edouard Leys qui propose de travailler autour d’un projet pendant une semaine, un morceau beau de quelques mesures écrites par des dizaines de musiciens.
Une semaine de communication entre amis, entre inconnus, de l’énergie canalisée pour une communauté musicale élargie par les circonstances.
Je déplie mes muscles, j’ai le temps, l’envie, la procrastination n’existe plus puisque les priorités n’existent plus. Je rêve.
Fais ce qu’il te plaît, mais chez toi ! Peut-être que tout le monde se rendra compte de l’importance d’avoir un jardin vivant d’oiseaux, d’insectes, de fleurs…

Stellis

« En ces temps de confinement, je pourrait essayer de confiser, de confire, de concocter des confitures, mais malheureusement non, je vous confie m’ennuyer ferme ! 

J’ai bien un enfant qui me confisque une grande part de mon temps, et un second colocataire qui s’ingénue à me confier différentes tâches dans l’espace confiné que nous confinons ensemble… mais malgré tout je vous confirme m’ennuyer ferme !

Le dehors manque, les gens du dehors manquent… Alors en prévision de nos retrouvailles, une fois que ce confinement aura fini de nous confiner, j’écris, je chante dans ma baignoire, ou dans le placard de la chambre de ma fille (confinée dans un autre espace de confinement) et où j’ai confortablement confiné un petit clavier… j’appelle les amis, les parents, je fais des siestes, je lis Harry Potter avec mon fils, et regarde Star Wars et La Vie avec le même fils, je me confectionne un costume de maitresse tous les matins, je contente mes mains avec 4 bacs de terre que j’ai sur la terrasse, j’hume les trois fleurs qui pointent le bout de leur nez, je cuisine, je dessine, je consume de temps à autre un feu de bois le soir, je consomme un apéro (tous les soirs), je me console en lisant les conneries qui passent sur Facebook et je rigole bien… Bref, je m’ennuie ferme… Et je vous attends ! »


Gabriel Saglio et les Vieilles Pies

from 709Prod https://ift.tt/2liT2uN
via IFTTT